LE VIGNERON

LE VIGNERON

Alexandre Chavanne

La passion du vin se transmet ! En effet, le père d’Alexandre Chavanne, vigneron du Domaine des Coteaux d’Or, était courtier en vins.

A l’époque où il perd son père très jeune, Alexandre était inscrit dans les filières viticoles et d’oenologie, en beaujolais et mâconnais. Apres cette formation, il se tourne vers un cursus autour du commerce, en apprentissage. Il a notamment lors de cette période eu une expérience dans l’industrie laitière.

Mais comme toute histoire de passion, il revient à ses premiers amours, le vin. En 1989, il crée donc son entreprise de courtage en vins. En effet, le commerce est selon lui l’aboutissement d’un cycle, cycle dont la terre est le point de départ. Avec la volonté de revenir à ce point de départ comme l’on veut revenir aux sources, il devient vigneron à l’âge de 33 ans.

Avec la commercialisation, la production de vins, pour lui, la boucle est bouclée ! A son jeu s’ajoute une carte : celle de l’eonotourisme. Il accueille alors touristes et visiteurs et développe la partie réceptive du domaine viticole en 2006/2007, accompagné de sa famille. 

Courtier en vin, vigneron et entrepreneur impliqué dans la vie locale, les projets font partie de sa vision de la vie : il est souvent animé par de nombreuses idées et met en place un esprit entrepreunarial dans sa vie quotidienne. 

La petite anecdote : Cette bouteille que tient Alexandre dans la main, c’est le Farfelu. Un vin rosé pétillant, de gastronomie, bio bien évidemment. La bouteille est inspirée d’une remarque venant du père de sa femme sur son caractère, que l’on peut décrire comme farfelu !
En effet, en plus de sa nature rêveuse, il a eu cette sensibilité pour le bio assez tôt, à l’époque où l‘idée-même de vinifier en bio semblait encore une idée farfelue… 

La démarche du bio

Dans un souci de respect de la nature et d’humilité, le choix du bios’est imposé de manière naturelle à Alexandre Chavanne, le vigneron du Domaine des Coteaux d’Or. En achetant le Domaine à l’abandon en 2003, il transforma donc le vignoble en biologique, et développa l’oenotourisme en misant sur la rénovation du bâtiment : le Domaine des Coteaux d’Or, en référence aux vignes en coteaux exposées au soleil et à la région du Beaujolais des Pierres Dorées, était né ! Avec passion et dévouement, découvrez la philosophie chaleureuse du Domaine, entre vendanges manuelles, vinification bio, respect du terroir et authenticité